KOURAPATY - Jef BONIFACINO
     
KOURAPATY
A quelques kilomètres du centre ville, une colline au milieu de la forêt où une quarantaine de rochers ont étés rassemblés et peints. Dans la tradition orthodoxe, les icônes sont acheiropoïètes, non faites de la main de l’homme. Elles sont un support de médiation, une passerelle de bois et d’or à travers laquelle l’homme peut accéder au divin. Ici le support n’est plus de bois, mais de pierre, et la passerelle s’effectue entre les morts et les vivants.
A Kourapaty sont enterrés des biélorusses, des polonais, des hommes et des femmes de toutes origines tués par les bolcheviks lors de la grande répression de 1937. Situé en bordure du périphérique de Minsk, Kourapaty est presque oublié de l’histoire biélorusse et mondiale. Et pourtant il s’agit de dizaines de milliers de morts.
Top